Aller au contenu

Qui sommes nous ?

L'Agence Départementale d'Information sur le Logement de la Loire Atlantique a pour vocation d'offrir au public un conseil juridique, financier et fiscal sur toutes les questions relatives à l'habitat.
L'ADIL de la Loire Atlantique assure ses missions sous l'égide de l'Agence Nationale pour l'Information sur le Logement (ANIL) et évolue dans le cadre du réseau professionnel ANIL/ADIL.
Ses missions et son fonctionnement sont prévus à l'article L366-1 du Code de la construction et de l'habitation. Elle est conventionnée par le Ministère chargé du logement.


Dans le cadre d’une mission spécifique, l’ADIL de la Loire-Atlantique a mis en place, en lien avec les bailleurs sociaux du département, une plateforme d’accueil physique et téléphonique sur les questions de la demande locative sociale. A ce titre, le pôle Espace Habitat Social réceptionne, enregistre les demandes.
 
Une mission de service public pour les particuliers

L'ADIL conseille et informe les particuliers sur toutes les questions juridiques, financières, fiscales et sociales du logement. Le conseil délivré par l'ADIL est gratuit et personnalisé et se veut neutre et objectif.

Une équipe de professionnels

Pour vous accueillir, vous informer et vous conseiller, une équipe de professionnels travaille sur l’ensemble du département. Vous pouvez rencontrer au sein de l’ADIL :
Des conseillers juristes et habitat logement
Des conseillers sociaux du logement

Ce que l'ADIL ne fait pas

Elle ne remplit aucune fonction commerciale ou de négociation. Elle ne remplit pas la mission de défense du consommateur.
Si elle renseigne les particuliers sur des points précis du droit du logement, elle reste en dehors de tout acte contentieux ; son rôle s'arrête, en ce domaine, à orienter le public vers les organismes spécialisés, tels que les associations de défense des locataires ou les syndicats de propriétaires, dont les coordonnées sont mises à la disposition du public.
L’ADIL n’a aucune compétence dans le système d’attribution des logements sociaux. Elle ne peut pas intervenir dans le processus du traitement de la demande.


L'ADIL fonctionne grâce à la contribution financière de ses membres : le Conseil Général et les collectivités locales, l'Etat, les professionnels publics et privés du logement, les organismes HLM (avec l'appui de la Caisse de Garantie de Logement Locatif Social), les gestionnaires du 1% logement, les organismes d'intérêt général, les caisses d'allocations familiales, la mutualité sociale et agricole et les représentants des familles et des usagers.

Retour en haut de page